05 mai 2007

Le Retour, le grand retour par la fenetre !

Et bien mes dames (toutes des salopes ça a pas changé depuis) et messieurs voila le grand retour du capitaine Laffont Didier, en service à la brigade de répression du banditisme de la PP (l'Etat dans l'Etat) !

"Je vous doit des explications ? Mes couilles sur vos fronts luisant par la joie de me revoir bande d'emplatrés ! Il est vrai que pendant ces quelques mois d'absence je n'ai pas été présent mais le coeur y était (j'ai dit la même chose au juge pour mon premier divorce) ! Une petite dépression qui à perduré dans le temps, c'est aussi sournoi qu'un cancer qui revient apres une chimio j'te l'dit moi ! Donc le tolier m'a ordonné de me foutre au vert pendant "une periode inderterminée dont la rupture sera engagée sous la responsabilité d'une personne habilitée à juger de l'etat physique et psychologique du fonctionnaire" - en gros des que j'arreterai l'alcool à hauteur d'une bouteille de rhum par jour, que j'aurai accepté le fausse couche de ma femme (anna) qui elle même est partie en Pologne se rapprocher de sa famille pour "aller mieux" sans penser que son mari pouvait peter un boulon au travail ou chez lui le soir ; que je n'aurai plus de crise existencielle aigüe et que j'accepterai le décès de rolland (mon ancien collègue, copain comme cochon, gigot et gouse, bite comme chatte) je pourrai retourner travailler.
Au bout de cette longue période d'absence psychologique j'ai enfin trouvé foi en moi même grâce à un travlo qui est devenu un ami (puis un ami de Pontel) et qui m'a fait lui promettre de me ressaisir lorsque je l'ai récupéré, un soir de janvier, au bois de boulogne, avec un cran d'arret planté dans le bas ventre... il est mort dans mes bras... enfin elle... enfin sonia comme on l'appelait... Donc j'ai tenu promesse et je lorsque je suis allé faire ma visite médical bi-mensuelle chez ce con de psy, bien qu'il soit brave comme un prépuce séché, je lui ai fait part du fait que "j'étais prêt". Ce con à souri et m'a dit que lui ne le pensait pas... 1/2 heure apres la fin de la consultation Pontel et venu avec Mario pour faire changé d'avis le psy, l'accord à été passé dans le parking et à abouti à ma réintegration au sein de la brigade, de Ma brigade !

La dernière fois que j'ai tenu un soufflant en service j'ai tout praliné dans la burlingue d'un clampin ! La dernière fois que j'ai tenu un flingue hors service j'ai failli m'en collé une dans la caboche... Je suis allé récupérer mon arme de service à l'armurerie de la PP, ils m'ont filé un SIG SAUER SP 2022, un bon pétard qui crache du 9mns parabellum... j'ai eu le droit à la malette et tout le bordel, mais j'ai vite retrouvé les veilles habitudes des familles en le calant dans mon benzouille, entre le nombril et les roupettes !
Je suis allé le faire toné dans le stand de tir du CSP du 5ème et je dois avouer (même si ça ne vaut pas mon ancien colt) que ça balance pas mal !

Anna doit revenir d'ici quelques jours, je vais la ramasser à ORLY... putain de vie !

Posté par turulu à 14:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Retour, le grand retour par la fenetre !

    ca fait bien plaisir de voir ce retour.
    vivement les prochains billets.

    Posté par un lecteur, 17 mai 2007 à 15:22 | | Répondre
  • 'tain, j'le crois pas ça... Du coup, y a un perniflard au Balto, qui n'attend plus qu'son maître!

    Posté par Briscard, 06 juin 2007 à 17:47 | | Répondre
Nouveau commentaire